logo de la ffaaa
katana
photo o sensei

L 'Aikido est un art martial récent, créé au 20ème siècle par O'Sensei Morihei Ueshiba, cependant il trouve ses racines dans les techniques issues de la période des samourais. Maitre Ueshiba, fils de Yokoru et Yoki Ueshiba, est né le 14 Décembre 1883 à Tanabé au Japon. C'était un enfant de faible constitution et souvent malade, mais très intelligent. Il étudie le chinois et la religion Bouddhiste sous la direction d'un prètre Zen. Il porte un intérêt marqué à la prière et la méditation. Pour se renforcer physiquement, son père le pousse à pratiquer le Sumo et la natation dès l'âge de 10 ans. E n 1901, il part à Tokyo, où il ouvre une librairie papeterie. Il étudie le Ju-Jutsu au Kito-ryu, et le Ken-Jutsu au Shinkage-ryu. De nouveau malade, il retourne à Tanaka. Quelques temps plus tard, il épouse Itogawa Hatsu. A 20 ans, il part s'engager dans un régiment d'infanterie, où il apprend le ( juken jutsu ) combat à la baionnette. Il quitte l'armée en 1906, et retourne à Tanabé. E n 1910, le gouvernement japonais lance un projet pour repeupler Hokkaido. Ueshiba décide de partir en 1912 avec sa famille et un groupe de 80 personnes. Ils fondent la ville de Shirataki. La vie y est très dure.photo o sensei C'est à cette époque que Ueshiba rencontre Sokaku Takeda, Maitre de l'école Daito ryu Jujutsu. Ueshiba l'invite à rester chez lui pour qu'il lui enseigne son art. E n 1919, il apprend que son père est gravement malade. Il abandonne ses terres à Maitre Takeda et part pour Tanabé. En route, il entend parler de Onisaboro Deguchi, un grand maitre spirituel de la secte Shinto Omoto Kyo se trouvant à Ayabé , près de Tokyo. Ueshiba décide de lui rendre visite. Arrivé à Tanabé, il apprend que son pére est mort depuis 4 jours. Très peiné, il passe de longs mois à méditer et à prier. Il décide de s'installer avec sa famille à Ayabé et entre dans la secte Omoto Kyo. I l ouvre le dojo "Ueshiba Juku" pour les adeptes de la secte photo o sensei. Il y développe sa propre idée du Budo. Sa notoriété grandit, et en 1923, il appelle son art Aiki-Bujutsu. Pendant cet période, il aura souvent la visite de Maitre Takeda. E n 1924, il décide de suivre Maitre Degushi en Mongolie pour fonder une communauté utopiste, centre spirituel pour l'amour et la fraternité universelle, selon les principes de l'Omoto Kyo. fait emprisonner par les chinois. Ils évitèrent d'être fusillés grâce à l'intervention du consul japonais. photo o senseiDe retour au Japon, Maitre Ueshiba reprend son entrainement, développant son art, connu sous le nom de "Ueshiba Aiki-jutsu". Sa réputation s'étend à travers tout le Japon. Jigoro Kano, le fondateur du Judo, envoie plusieurs de ses élèves pour sous l'égide de o sensei. Il est invité à faire de nombreuses démonstrations dans tout le Japon, et entre autres, devant la famille impériale. Il donne des cours à l'académie de police militaire. lors de la 2ème guerre mondiale au Japon, Maitre Ueshiba part à Iwama près de Tokyo. Il y pratique l'agriculture, et ouvre un dojo qui deviendra le sanctuaire de l'Aikido. E n 1948, l'aikido est le premier art martia dont l'enseignement est ré-autorisé en raison de sa philosophie non violente. il faudra attendre 1949 pour que le dojo de tokyo ( appelé hombu dojo ouAikikai soit officiellement ouvert, il en laisse la direction à son fils Kisshomaru Ueshiba. Commence alors une diaspora, o sensei envoie de nombreux élèves de part le monde pour faire connaïtre l'aikido. le 26 avril 1969, Maitre Ueshiba décède. Deux mois plus tard, sa femme, meurtégalement. A l'heure actuelle, c'est le petit fils de o sensei, Moriteru Ueshiba qui est le Doshu, ou gardien de la Voie photo o sensei.

cette voie, o sensei la définissait comme suit:
-"l'aïkido n'est pas une technique pour attaquer et vaincre un ennemi"
-"le but de l'aïkido est de nous mettre en harmonie avec l'univers et de faire de nous un élément intégré à cet univers".
-"si quelqu'un tente de s'opposer à moi, il s'oppose alors à l'univers lui-même, et ainsi brise l'harmonie de l'univers, c'est-à-dire que dès le moment où un adversaire envisage de m'attaquer, il est déjà vaincu"